15 mai 2014

Klaus Peter Schäffel et les modèles de Göttingen à Coulon



 LE LIVRE MODELE DE GÖTTINGEN
Manuscrit allemand du XV° siècle.



Ce livre de modèles est particulièrement intéressant. Dans ce manuscrit, on trouve le détail de la technique d'Enluminure au XV° siècle. Le principe des trois couches est bien expliqué, et les recettes des couleurs utilisées y sont détaillées.

Klaus Peter Schäffel est venu dans le Poitou nous expliquer tout ce travail. Sous sa houlette, nous avons préparé nos couleurs, et réalisé ces volutes comme les maîtres enlumineurs de la fin du Moyen-âge.


La volute sur cet exemple alterne le rouge et le vert
Le rouge a été réalisé avec le bois du brésil utilisé en laque et en rosette et le blanc de plomb(céruse) pour les rehauts.
Le vert préparé avec de la malachite, a été ombré par le vert de vessie( préparation décrite dans un précédent message) et rehaussé par du massicot( jaune de plomb).



C'est d'abord par un travail de dessin que nous avons appréhendé le principe des volutes.

Une bonne explication de Klaus Peter sur les couleurs décrites dans ce manuscrit et nous étions prêts pour réaliser notre propre palette.





Avec un peu de parchemin et quelques heures après, chacun réalisait sa propre volute. Quel plaisir de décliner ainsi une petite poignée de couleurs.


Pour finir ces deux journées, nous nous sommes amusés à réaliser ce qui pourrait être une partie d'une lettre comme la moitié d'un O avec un crayon noir et un crayon blanc. La même chose en couleur, avec bien évidement de la malachite, du vert de vessie, et du massicot.


Nous avons repris rendez-vous pour 2015 avec Klaus Peter Schäffel dans le Poitou, avec deux thèmes en tête.

4 commentaires:

  1. Cela donne vraiment envie! C'est superbe et félicitations!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Geneviève. Klaus Peter est un personnage exceptionnel, et je me réjouis de le faire venir tous les ans dans le Poitou depuis une dizaine d'années.

      Supprimer
  2. Bonjour Gérard. Je lis cet article avec intérêt. L'utilisation du bois de Brésil en laque me parle mais que signifie "en rosette" ?
    bien le bonjour de Bretagne. :-)

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Abutilon. Le pigment extrait du bois du Brésil est soit concentré, et donne une couleur intense et transparente comme une couleur végétale, l'équivalent d'une aquarelle aujourd'hui, soit fixé sur une charge comme le blanc de Meudon, et donne une couleur opaque comme une couleur minérale, l'équivalent d'une gouache aujourd'hui. Les couleurs minérales opaques sont posées en fond et les couleurs végétales transparentes sont posées par dessus pour ombrer. Un produit s'appelle la rosette et l'autre est une laque, les couleurs obtenues varient également en fonction du pH. Bonjour du Poitou.

    RépondreSupprimer